Le batik : tissu et technique

Le batik est connu comme l’une des plus ancienne méthode de textile, il permet aux femme de réaliser par exemple de jolis tissu pour des sacs artisanaux ethniques. L’Indonésie, l’Inde, La Malaisie….sont les pays qui ont la plus longue histoire de la peinture du batik qui est étroitement liée à leurs patrimoines et leurs traditions.

hmong batik tissu

Ces pays utilisent la même méthode de confection mais ils se différencient par leurs couleurs et leur motifs en fonction des provinces. En Indonésie les plus célèbres batiks proviennent pour la plupart de Java comme Yogyakarta, solo, Madura et Pekalongan et de certaines parties de Bali.  Les batiks de Java sont essentiellement dominés de brun et de blanc cassé tandis que ceux de Pekalonga sont plus colorés avec des influences de la Chine et de l’Inde en raison de Pekalongan du fait de la situation géographique. On retrouve également des batiks en Afrique dans la région du Sahara, ou il a été introduit au 19 ème siècle par les commerçants néerlandais et anglais. Le batik se différencie par des lignes et des motifs plus épais ainsi que des couleurs différentes. Dans les années 70, le Batik a été présenté à la communauté aborigène en Australie.


Les différentes techniques

Le batik Tulis : Le terme « Tulis » signifie écrire, ce qui designe la méthode de l’application de la cire, comme si l’on écrivait sur un morceau de tissu à l’aide d’un outil spécial appelé « canting ». Le  » canting » fonctionne comme un stylo pour créer des contours sur des motifs. On peut reconnaître le batik Tulis en regardant l’uniformité des motifs tissus, c’est une technique difficile ce qui rend le tissu précieux.

Le batik Cap : Le terme « cap » signifie « tampon ». On plonge le timbre dans la cire fondue puis on le tamponne sur le tissu. L’utilisation du timbre sur le bqtik fait gagner du temps et assure une plus grand cohérence des motifs.

L’application de la couleur : Le coloriage se fait par l’application de la cire sur certaines zones de tissus, afin de remplir les zones vides avec les couleurs choisie. La zone qui est recouverte de cire n’est pas la zone qui sera teinte, car la cire protège le tissu et évite d’absorber la couleur. Si l’on désire plusieurs couleurs , il faut répéter l’operation plusieur fois. La cire est appliquée sur la partie à protéger, puis le reste du tissus absorbe la couleur. Une fois sec, trempez le batik dans l’eau chaude pour faire fondre la cire, puis lavez-le à l’eau froide. Après que le tissu soit nettoyé et sec, passer une couche de cire sur les surfaces à protéger, ainsi de suite. Plus il y a de couleur plus la confection du batik est longue et chère, certains Batik se composent de nombreuses couleurs , jusqu’a 5 à 6 couleurs.

Les utilisations

Traditionnellement en Indonèsie, le batik était vendu par 2, 25 mètres de longueur, que l’on utilise pour le Panjang ou le sarong. Il peut être porté également enroulé autour du corps, ou mis sur un chapeau (Blangkon). Les nourissons sont transportés dans des écharpes en Batik ornées de symboles destinés à porter chance aux enfants. Les morts sont enveloppés dans des Batik funéraire. Certains design ont réservés aux sultans et à leur famille, ainsi le batik peut déterminé le rang social.Le batik de nos jours devient innovants et très varié, offrant de nouvelles couleurs et de nouveaux motifs. C’est devenu un article de mode pour les jeunes indonésiens et on le retrouve sous forme de chemise, foulard ou vêtements décontractés. Le batik est utilisé par les peuples anciens de l’Asie du sud est, de la Chine, les tribus Hmong réalisent des tissu en batik souvent de couleur indigo réalisés avec des colorants naturels .

Le Produit que je vous recommande

Au sujet de Maaya ethnique (en savoir plus sur )


Mon nom est Maaya. Je partage avec vous mon amour et ma passion pour les sacs à main en général et les sacs ethniques chics en particulier. N’hésitez pas à parcourir cette petite boutique où les sacs à main présentés sont tous des exemplaires uniques. Entièrement confectionnés à la main par les femmes de minorités ethniques d’Asie centrale et du sud est. Ce sont des sacs à main uniques et rares, chargés de l’histoire et des traditions des peuples qui les confectionnent. Un sac de princesse est plus qu’un simple sac à main, c’est un oeuvre d’art, un voyage dans le temps et dans l’histoire, un véritable trésor.

Commentaire rcent.