» Sac de Princesse>> Blog » Peuples et ethnies du monde » Histoire et origines du peuple Daï

Histoire et origines du peuple Daï

Les Dai qui habitaient près des frontières étaient des fidèles du Hinayana, une secte du bouddhisme alors que les autres croyaient au chamanisme.

dai histoire originesHistoire du peuple  Daï

 

Il y a de nombreux temples bouddhistes dans les campagnes habitées par les Dai, et particulièrement au Xishuangbanna, il est coutume d’envoyer de jeunes garçons aux temples pour y apprendre à lire et à écrire et à psalmodier. Certains de ces jeunes se font moines, alors que la plupart retournent à la vie séculière Mode ethnique Daï Les femmes Daï portent un chemisier court à manches étroites et un sarong. Les hommes portent une veste courte sans col, à manches étroites, ouverte sur le devant ou dans le côté, et un pantalon ample.

Mode de vie et traditions

 

Durant l’hiver, ils drapent une couverture sur leurs épaules. Ils portent des turbans noirs ou blancs. Dans la tradition dai, les hommes pour obtenir une femme en mariage doivent durant trois ans montrer leur fidélité, effectuer les travaux de la ferme et des champs et scruter la montagne à la recherche de pierres précieuses et d’argent . Les hommes dai excellent dans la fabrication des bijoux qu’ils fabriquent pour donner à leurs épouses ou futures épouses. très paisibles et de très habiles artisans spécialisés dans la fabrication de bijoux en argent. Chez les Daï,le tatouage est fort répandu. Quand un garçon atteint onze ou douze ans, un artiste en tatouage est invité à tatouer le corps et les membres du garçon de motifs d’animaux, de fleurs, de motifs géométriques ou d’écritures dai.

Les habitations traditionnelles

La maison Daï On retrouve les villages des Dai dans les plaines, près des rivières et des cours d’eau et au sein des bosquets de bambous. Les bâtiments sont habituellement érigés sur pilotis. Certaines maisons sont carrées et à étages. L’étage supérieur sert d’habitat, alors que l’étage inférieur, sans cloisons, est utilisé pour garder le bétail. Dans les village thai leu il y a une école primaire dans tous les villages et les enfants aller à l’école. Dans certains villages, il ya une école secondaire, mais les enfants dès lecollège doivent venir étudier à Nan. Les enfants apprennent l’artisanat avec leur mère après l’école. Mode de vie Daï Mariage et funérailles. Autrefois, le mariage était caractérisé par une union qui s’établissait entre des personnes de statut social et économique égal. La polygamie était chose courante parmi les chefs qui humiliaient bien souvent les filles et les femmes de paysans. La famille nucléaire patriarcale était la forme la plus courante parmi les paysans. Les contacts pré-maritaux entre garçons et filles étaient relativement libres, surtout durant les périodes de fêtes.Les Dai sont agriculteurs, cultivant des variétés tropicales telles que la noix de coco, les bananes ou le pamplemousse, au-delà de leur nourriture de base qu’est le riz. Beaucoup de Dai vivent près du Mékong qui forme de nombreux méandres jusqu’au sud du Yunnan. L’élevage de poules y est également courant. La situation des Daï de nos jours Aujourd’hui, les Dai s’affairent surtout à la production des céréales, de la canne à sucre, du thé et du caoutchouc. On trouve beaucoup d’entreprises qui s’occupent d’exploitation minière, de machinerie, de tannage, de transformation alimentaire et de thé, de raffinage du sucre et de production du caoutchouc. Les centrales électriques sont nombreuses.

Mode et artisanat traditionnel

La plupart des producteurs d’artisanat, à l’exception des vanniers, sont des femmes. La production artisanale est un bon moyen pour eux d’obtenir un revenu. Le travail des hommes dans les champs, mais les femmes travaillent également dans les domaines à des moments tels que le temps de la récolte. Dans les communautés tribu des femmes colline et le travail des hommes sur un pied d’égalité, les femmes tiennent la maison et décident des questions domestiques et familiales, et la façon de dépenser l’argent qu’ils gagnent. The Tai Leu, Daï de Thaïlande ont tendance à être mieux que les tribu montagnardes parce qu’ils ont des terres et l’accès à l’eau. Les villages de tribus montagnardes sont plus haut, ils cultivent le riz, le maïs, litchis et de manguiers, mais sont tributaires de la pluviométrie annuelle.

Le Produit que je vous recommande

Au sujet de Maaya ethnique (en savoir plus sur )


Mon nom est Maaya. Je partage avec vous mon amour et ma passion pour les sacs à main en général et les sacs ethniques chics en particulier. N’hésitez pas à parcourir cette petite boutique où les sacs à main présentés sont tous des exemplaires uniques. Entièrement confectionnés à la main par les femmes de minorités ethniques d’Asie centrale et du sud est. Ce sont des sacs à main uniques et rares, chargés de l’histoire et des traditions des peuples qui les confectionnent. Un sac de princesse est plus qu’un simple sac à main, c’est un oeuvre d’art, un voyage dans le temps et dans l’histoire, un véritable trésor.

Commentaire rcent.